Organismes responsables et partenaires

Plusieurs organisations s’engagent en commun depuis quelques années dans la lutte contre l’excision (E/MGF) en Suisse. Sur mandat de la Confédération, elles mettent en œuvre le projet «Mesures contre les mutilations génitales féminines». Le soutien financier accordé par la Confédération se poursuivra jusqu’en décembre 2023. Les partenaires de coopération se sont réunis en 2016 pour former le réseau suisse contre l’excision.

Organismes responsables:

CARITAS Suisse

CARITAS Suisse est une organisation à but non lucratif qui propose une aide aux personnes en situation de détresse et de pauvreté. CARITAS Suisse est la principale responsable de l’ensemble du projet «Mesures contre les mutilations génitales féminines MGF». Depuis 2006, CARITAS Suisse dirige le bureau de prévention contre l’excision, sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique et du Secrétariat d’État aux migrations (2010). Le bureau conseille les personnes directement concernées et les professionnel.le.s sur le thème de l’E/MGF. De plus, CARITAS Suisse réalise en commun avec des migrant.e.s un travail de sensibilisation auprès des communautés. Elle réalise régulièrement des formations continues et coache les migrant.e.s concerné.e.s.

Rôle dans le projet: organisme responsable du projet, travail auprès des communautés, formation continue des professionnel.le.s, communication et advocacy, point de contact national pour le thème de l’excision.

SANTÉ SEXUELLE SUISSE (SSCH)

SANTÉ SEXUELLE SUISSE est l’organisation faîtière des centres de consultation pour la santé sexuelle et reproductive en Suisse et sensibilise sur le thème de l’excision. Elle s’engage pour la promotion de la santé sexuelle et reproductive et pour les droits sexuels. En 2009, l’organisation a effectué auprès de ses membres un état des lieux des prestations spéciales pour les personnes migrantes, qui visait à déterminer dans quelle mesure les conseillères et conseillers sont confrontés au thème de l’excision et quels sont leurs besoins en la matière. De plus, SSCH a publié en 2013 le guide «Conseil des migrantes et migrants» pour les professionnel.le.s du domaine de la santé sexuelle et reproductive. Ce guide consacre un chapitre à l’excision.

Rôle dans le projet: mise en place et coordination des points de contact régionaux, communication et advocacy, mandats de projets spécifiques.

CENTRE INTERDISCIPLINAIRE POUR LA RECHERCHE EN ÉTUDES DE GENRE, IZFG

En tant que membre du CSDH, l’IZFG de l'Université de Berne remplit ce mandat de partenaire de projet avec CARITAS Suisse et Santé Sexuelle SUISSE depuis 2016 déjà. Le mandat a été officiellement transféré à l’IZFG fin 2022, à la disparition du Centre suisse de compétence pour les droits humains CSDH. Dans le cadre de cette coopération, l’IZFG est responsable du portail d’information www.excision.ch. L’IZFG dispose d’une longue expertise dans la concertation scientifique ainsi que dans la conception, l’élaboration et l’animation de projets sur le web. Il apporte ainsi les perspectives des études genre, une composante thématique essentielle dans le projet du réseau suisse contre l’excision.

Rôle dans le projet: Mise en place et entretien de la plateforme d'information multilingue basée sur le web pour les personnes concernées et les professionel.le.s, rédaction de la newsletter, communication, mandats de projets spécifiques

Anciens membres:

CENTRE SUISSE DE COMPÉTENCE POUR LES DROITS HUMAINS CSDH
Le Centre suisse de compétence pour les droits humains CSDH, un réseau universitaire des universités de Berne, Neuchâtel, Fribourg, Zurich et Genève, est un centre de services avec des compétences attestées en droits humains. Le domaine thématique Politique genre a réalisé un projet visant la validation des recommandations d’action et des meilleures pratiques existantes pour la prévention, l’accès aux soins, la protection et l’intervention dans le domaine de l’excision en Suisse. Dans ce cadre, le Centre de compétence a élaboré deux études de fond: Analyse des recommandations d’action existantes et Vue d’ensemble des dispositions légales, des compétences et des autorités.
Rôle dans le projet 2016 - 2022: développement et actualisation d’une plateforme web d’information multilingue pour les personnes concernées et les professionnel.le.s.

BRAVA (anciennement TERRE DES FEMMES Suisse )
En 2016, Brava (anc. Terre des Femmes Suisse) a été l’une des organisations co-fondatrices du Réseau suisse contre l’excision. Devenue l’un des deux points de contact national du Réseau, Brava était aussi en charge de la sensibilisation des professionnel·le·s. Avant cela déjà, Brava s’est engagée pendant de nombreuses années et de diverses manières contre l’excision E/MGF, notamment en élaborant du matériel de prévention, ou encore un état des lieux des mesures existantes de lutte contre l’E/MGF en Suisse (2014). Brava s’est retirée du réseau fin juin 2021 pour poursuivre ailleurs ses engagements pour lutter contre la violence à l’égard des femmes. En ce sens, Brava garde de nombreux liens avec nos thématiques.
Rôle dans le projet 2016 - 2021: formation continue des professionnel.le.s, point de contact national pour l’excision.

Partenaires et groupe d’accompagnement

Partenaires

Des activités individuelles telles que la formation continue des professionnel.le.s sont mises en œuvre en collaboration avec les Hôpitaux universitaires de Genève HUG et UNICEF. Le réseau entretient également des échanges avec d'autres organisations nationales et internationales.

Rencontre de réseautage

Divers spécialistes, praticien.ne.s et multiplicateurs/multiplicatrices de Suisse échangent avec les organismes responsables du réseau suisse contre l'excision sur des thèmes d'actualité, sur les nouvelles connaissances et les nouveaux défis sur le thème de l'excision E/FGM.

Groupe d’accompagnement

Suivi stratégique des organismes responsables par un groupe d'accompagnement interdisciplinaire pour l'orientation et le développement du réseau.

Rencontre fédérale

Rencontre organisée par la Confédération, impliquant différents organes cantonaux et services fédéraux qui assument des responsabilités, dirigent des programmes, pilotent des mesures ou sont impliqués d'une autre manière dans la thématique de l'excision.