Actualité
04 février, 2019

Rétrospective de la rencontre : conférence sur la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul

En novembre 2018, lors de la Conférence BFEG sur la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul, spécialistes et représentant.e.s nationaux et cantonaux ont discuté les mesures et engagements issus de la Convention. Retour sur cette rencontre, à laquelle le Réseau suisse contre l’excision a participé.

La Convention d’Istanbul étant entrée en vigueur en Suisse le 1er avril 2018, il s’agit maintenant de la mettre en œuvre. C’est une tâche transversale qui requiert un engagement multiple dans les domaines prévention et information, protection et aide aux victimes, ainsi que dans les procédures pénales.

Divers engagements en résultent concernant les mutilations génitales féminines (MGF/E), à différents niveaux fédéraux, en particulier dans le domaine prévention et information. La convention demande d’intégrer les ONG et les professionnel.le.s de la santé, du secteur social, de l’éducation et de la justice et de promouvoir leurs offres. La société civile doit elle aussi participer activement à la mise en œuvre et au monitoring de cette convention.

La conférence du Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes BFEG qui s’est tenue sur cette thématique à Berne le 13 novembre dernier a suscité un vif intérêt et mis en lumière de nombreuses pistes d’action pour donner suite aux engagements découlant de la Convention d’Istanbul. Le défi consistera néanmoins à convaincre les responsables politiques de dégager les moyens financiers nécessaires.

 

Rétrospective de la rencontre : conférence sur la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul

Documents/Liens