Actualité
05 février, 2019

Communiqué de presse à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines

Dans son communiqué de presse du 6 février, le Réseau suisse contre l’excision entend poursuivre son action pour assurer protection et soins aux filles et femmes menacées ou concernées par l’excision en Suisse.

On estime à 15 000 le nombre de filles et de femmes résidentes en Suisse ayant subi ou risquant de subir une mutilation génitale. Toutes ont le droit d’être protégées et d’obtenir les soins appropriés. À cette fin, le Réseau suisse contre l’excision met en œuvre un large éventail de mesures.

Il est nécessaire de continuer d’assurer protection et soins aux filles et femmes menacées ou concernées par l'excision. Le projet du réseau, soutenu par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et le Secrétariat d’État aux migrations (SEM), devrait se terminer fin 2019. Nous saurons d’ici cet été s’il pourra bénéficier d’un soutien prolongé et ainsi poursuivre ses actions.

Pour toute précision sur le communiqué de presse :
Denise Schwegler et Simone Giger, responsables du projet Prévention contre l’excision, Caritas Suisse,
Tél.: 041 419 23 55, E-Mail: dschwegler@caritas.ch; sgiger@caritas.ch

Contact avec l’organe responsable du Réseau suisse contre l’excision
 

Communiqué de presse à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines

Documents/Liens