Qu’est-ce que l’excision?

Il existe plusieurs types d’excision (E/MGF). Ceux-ci se différencient en fonction de la région et de la communauté d’origine. L’âge des filles au moment de l’excision varie également beaucoup.

Définition

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) regroupe sous le terme de mutilations génitales féminines/excision (Female Genital Mutilation/Cutting, FGM/C) toutes les pratiques qui entraînent une ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou d’autres lésions à des fins non médicales.

Mutilation des organes génitaux ou excision?

Le terme décrivant le mieux les pratiques d’E/MGF fait l’objet de discussions controversées à l’échelle internationale. L’expression «mutilations génitales féminines» (Female Genital Mutilation, FGM) a été utilisée par des militantes et militants pour attirer l’attention sur la gravité de cet acte. Dans les années 1990, le terme «MGF» s’est imposé à l’échelle internationale. C’est également le terme utilisé par l’Organisation mondiale de la santé OMS.
Mais de nombreuses personnes concernées refusent cette expression car elles se sentent stigmatisées par l’image de la «femme mutilée». Elles privilégient donc le terme plus neutre d’«excision». Cette dénomination est à son tour critiquée d’un autre côté car elle minimiserait la gravité des pratiques d’E/MGF.

Le réseau suisse contre l’excision n’est pas en mesure de résoudre ces contradictions. Dans le présent site internet, il utilise principalement le terme d’«excision (Female Genital Mutilation/Cutting, FGM/C)».

Types d’excision

Le type d’excision varie en fonction de la région et de la communauté d’origine. L’OMS distingue quatre types d’excision:

  • Type I (clitoridectomie): ablation partielle ou totale du clitoris et/ou du capuchon du clitoris.
  • Type II (excision): ablation partielle ou totale du clitoris et des petites lèvres avec/sans ablation des grandes lèvres.
  • Type III (infibulation ou «excision pharaonique»): ablation partielle ou totale des organes génitaux externes et suture de la vulve ne laissant qu’une petite ouverture vaginale.
  • Type IV: toutes les autres interventions néfastes au niveau des organes génitaux féminins à des fins non médicales, par exemple la perforation ou le déchirement des organes génitaux internes et externes.

Âge au moment de l’excision

L’âge au moment de l’excision diffère selon la communauté qui pratique l’excision. En fonction de la tradition, l’E/MGF est exécutée peu de temps après la naissance, chez l’enfant (en bas âge), à la puberté, directement avant ou après le mariage ou après le premier accouchement. Les filles sont généralement âgées de 0 à 15 ans au moment de l’excision.

Déclaration du réseau

Le réseau suisse contre l’excision refuse tous les types d’excision (E/MGF) et s’engage donc résolument pour la protection des filles menacées. De plus, le réseau soutient les filles et les femmes qui ont déjà vécu ce type de violence. Le réseau condamne la pratique mais pas les personnes concernées.

Renvois

World Health Organisation (WHO) (2016): Female Genital Mutilation. site internet

Ihring, Isabelle (2015). Weibliche Genitalverstümmelung im Kontext von Migration. Opladen, Berlin & Toronto: Budrich Unipress.